La fondation Square

Sous l’égide de la Fondation de France

La Fondation Square pour l’entrepreneuriat, l’enfance et la santé contribue au développement de la recherche médicale et à l’amélioration des conditions de vie des enfants malades, en finançant des organismes dédiés à la recherche clinique pédiatrique, aux thérapies innovantes et à l’accompagnement thérapeutique des enfants hospitalisés.

L’invention de nouveaux traitements, l’amélioration de la prise en charge des enfants à l’hôpital est un enjeu à la fois médical, familial et humain. La Fondation Square œuvre pour permettre aux organismes compétents de relever ces défis, et soutenir ainsi tous ceux qui se trouvent confrontés à la maladie.

La Fondation Square a fait de l’amélioration des conditions de vie des enfants malades l’un de ses principaux engagements. Cet engagement se traduit par le soutien actif de l’Association Petits Princes, dont la mission est de réaliser les rêves des enfants et adolescents souffrant d’affections chroniques graves.

Chaque année, à l’occasion de la remise du don, un petit groupe de salariés est invité à visiter les locaux de l’Association et à rencontrer ses membres pour comprendre le travail réalisé auprès des enfants.

C’est en 2012 que Square décide de coopérer avec l’hôpital Necker-Enfants malades de Paris, afin d’améliorer la condition des enfants hospitalisés. Après avoir offert 1 200 ours en peluche au Service d’Aide Médicale d’Urgence pédiatrique (SAMU) de l’hôpital, Square a pu participer à la mise en place de la numérisation des espaces de vie pour les enfants et adolescents devant subir des hospitalisations de longue durée, à travers la remise d’une quarantaine de tablettes numériques. En 2015, La Fondation Square a participé au financement direct d’un nouvel équipement d’imagerie médicale.

Depuis 2015, la Fondation Square contribue au financement direct de programmes de recherche en immunologie, entrepris par les équipes du laboratoire de génétique humaine des maladies infectieuses de l’Institut Imagine (Hôpital Necker – Paris) et du « St Giles laboratory of Human Genetics of Infectious Diseases » (Université Rockfeller – New York),  placées sous la direction du Pr. J.L. Casanova.